Archives mensuelles : février 2018

Un « mythe rationnel » sur la science : le scientisme

Miser sur la recherche scientifique pour percer les énigmes du réel ne peut apparaître que salutaire, puisque c’est tourner le dos à l’obscurantisme et au mysticisme irrationnel. Mais les progrès accomplis dans la recherche peuvent nourrir eux-mêmes une confiance exagérée dans les pouvoirs de la science. Prétendre que les sciences pourraient se substituer à tout autre forme de savoir culturel — aussi bien métaphysique que philosophique, artistique, littéraire, etc. — conduit à une conception étroite de la rationalité. Ainsi en est-il du scientisme qui, sous prétexte de s’en tenir à une approche strictement scientifique des problèmes, alimente le réductionnisme. Continuer la lecture de Un « mythe rationnel » sur la science : le scientisme 

Un mythe rationnel : la « société de la connaissance »

En 2000, l’objectif de la stratégie de Lisbonne – fixé par le Conseil Européen – prétendait « faire de l’Union européenne l’économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde d’ici à 2010 ». Depuis, il est de bon ton de caractériser notre époque comme celle de la « société de la connaissance ». Sous l’effet du développement des technologies de l’information et de la communication, la circulation intense et très largement distribuée de données et d’informations permettrait de faciliter la transmission et la création de savoirs. Pourtant, l’objectif fixé pour 2010 par le Conseil Européen ne fut jamais atteint. Bien plus, parler de « société de la connaissance » aujourd’hui revient à entretenir un mythe rationnel qui nous rend aveugle à une réelle montée de l’ignorance.

Continuer la lecture de Un mythe rationnel : la « société de la connaissance »