Archives pour la catégorie Les Cahiers philosophiques

Quand la ville fait monde…

La ville est apparue comme l’illustration par excellence de l’instauration d’un monde humain. Mais en perdant ses murs, la mégapole tentaculaire aurait rendu ses habitants orphelins de la cité. Au point de voir en elle la ville se défaire… L’expansion de l’urbain n’est-elle pas alors l’occasion de faire entendre l’exigence d’une redéfinition de la citoyenneté, prenant en compte l’être-au-monde des citadins ? À condition toutefois que les artefacts de la mégapole offrent suffisamment de dimension symbolique pour que les usagers puissent se la réapproprier et s’y retrouver. Car quand elle fait signe, la ville contemporaine favorise notre « aptitude au monde » et déploie des horizons plutôt que des frontières.

« J’aime à apprendre, vois-tu. Cela étant, la campagne et les arbres ne consentent à rien m’apprendre, mais bien les hommes des villes. »  Socrate  Continuer la lecture de Quand la ville fait monde…